Accompagnement des particuliers dans la réduction de la vulnérabilité aux inondations de leur bâti



7 avril 2021

Action fortement attendue sur le territoire du bassin versant du Gapeau, la démarche de réduction de la vulnérabilité aux inondations des bâtis à usage d’habitation arrive dans sa phase opérationnelle. Les marquantes inondations et les dernières études sur le territoire ont dégagé l’importance et les attentes de cette démarche. D’après le recensement des enjeux mené dans le cadre du PAPI d’Intention, près de 800 bâtiments à usage d’habitation sont impactés dès une crue quinquennale (dont la probabilité d’apparition est d’une chance sur cinq). Lors d’une crue centennale (une chance sur cent), ce chiffre s’élèverait alors à environ 2 700 bâtiments.

Inscrite dans le cadre du PAPI complet du Gapeau, la démarche de réduction de la vulnérabilité vise à protéger les biens et personnes en réduisant au maximum les dommages causés par la crue. Il est nécessaire de préciser que ces mesures ne tendent pas à exclure tout risque d’inondation, mais bien à limiter les impacts. C’est d’ailleurs pour cette raison que la démarche de réduction de la vulnérabilité est spécifiquement adaptée et efficace dans ce contexte local.

Une phase de communication auprès des populations s’est déroulée en début d’année 2021. L’ensemble des communes et intercommunalités du bassin versant ont été informés du lancement de la démarche. L’information a été relayée sur leur plateforme et réseau. Des plaquettes d’information à destination du public ont été distribuées dans ces lieux publics. Des communiqués de presse sont aussi parus dans les journaux locaux.

Aujourd’hui, est venu pour le Syndicat Mixte d’engager la phase opérationnelle de son action de réduction de la vulnérabilité des bâtis d’habitation, pour les foyers volontaires. Cette démarche prévoit :

  • la réalisation, par un expert, d’un diagnostic individualisé de l’ensemble du bâti. Cette étape est financée par le Syndicat Mixte. Il sera pris en compte dans l’analyse l’ensemble des documents en possession du volontaire (plan, contrat d’assurance, photo, facture…), les constats effectués lors d’une visite sur site, des données hydrauliques diverses… A la suite, un document de synthèse sera établi.
  • des propositions de travaux et mesures adaptés au contexte du bâtis. Figurant dans la continuité du rapport, l’expert préconisera une liste d’opérations qu’il jugera adaptées et efficaces à mettre en œuvre par le propriétaire.
  • l’accompagnement des volontaires dans leur recherche de financement auprès de l’Etat. Certains travaux et certaines mesures peuvent bénéficier d’une aide jusqu’à 80% par l’Etat (plafonnée à 10% de la valeur vénale du bien). La prestation propose une assistance pour la réalisation de cette demande d’aide (un diagnostic préalable doit obligatoirement être effectué et la réalisation des travaux ne doit être engagée qu’après accord des services de l’Etat). L’accompagnement est pris en charge par le Syndicat.
  • une vérification des travaux conformément aux prescriptions du diagnostic, sans quoi le propriétaire ne percevra pas les subventions accordées. L’ensemble des travaux et mesures seront donc à la charge du propriétaire, et après contrôle, il obtiendra la subvention.

La maîtrise d’ouvrage est assurée par le SMBVG et la maîtrise d’œuvre par le bureau d’études expert OSGAPI. Le coût global de l’opération est estimé à environ 1.7 millions d’euros hors taxe. La phase de diagnostics est estimée à 465 000 € et l’enveloppe d’aide de l’Etat à 1 200 000 €. Il est prévu de réaliser au minimum 300 diagnostics et assistances aux subventions durant les 6 années du PAPI.

Vous désirez bénéficier de cette démarche ? Vous pouvez vous inscrire via le formulaire en ligne sur la page générale : https://www.smbvg.fr/nos-actions/demarche-vulnerabilite/. Des documents d’information sur la démarche sont disponibles en bas de page du formulaire. Il est aussi possible de contacter directement le Syndicat (par email à contact@smbvg.fr ou par téléphone au 04 98 16 36 00).