Enquête sur la perception du risque inondation et les outils de communication/gestion de crise

Jusqu’au 29 mars 2019, le Syndicat Mixte du Bassin Versant du Gapeau mène une enquête auprès de la population dans le cadre du projet de Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) complet du Gapeau.

Cette enquête vise à mieux cerner la perception qu’a la population du risque inondation mais également à analyser leur niveau de connaissance des outils et démarches relatifs à la communication/sensibilisation au risque (ex: DICRIM, repères de crue), à la gestion de crise et l’alerte. Cela permettra d’identifier les besoins de la population en la matière et d’ajuster certaines actions du PAPI complet.

Enquête menée auprès du grand public sur la perception du risque inondation et les outils de communication/gestion de crise

  • RUBRIQUE 1 : VOTRE VECU FACE AU RISQUE INONDATION

  • RUBRIQUE 2 : LA SENSIBILISATION AU RISQUE INONDATION

  • RUBRIQUE 3 : L'ALERTE ET LA GESTION DE CRISE INONDATION

  • Votre profil

Travaux de renaturation à Solliès-Pont

Des travaux de renaturation des berges ont démarré à Solliès-Pont (place du marché). L’objectif est de lutter contre le développement d’une espèce invasive qui impacte les bords de cours d’eau : la Renouée du Japon. Une visite de chantier a eu lieu le 12 février 2019 en présence de:

  • M. MARTINELLI, Président du Syndicat Mixte du Bassin Versant du Gapeau,
  • M. LAURERI, adjoint au Maire de Solliès-Pont et conseillé communautaire de la vallée du Gapeau,
  • M. ABBAS, gérant de l’entreprise SN Provençale d’environnement, en charge de la réalisation des travaux.
Réunion de chantier du 12/02/19

L’opération consiste à enlever la plante et surtout ses racines sur 200 m2, à amener de la terre seine et effectuer des replantations. Le site est pilote pour tester l’efficacité de la technique.

Le Syndicat mixte  travaille à améliorer le fonctionnement naturel des cours d’eau à travers la lutte contre les espèces invasives. Elles prennent la place des espèces utiles en bord de cours d’eau comme l’Aulne, le Saule, le Frêne, le Fusain, le Cornouiller, le Figuier etc. Les espèces de bord de rives jouent des rôles très importants: elles fixent les berges, épurent l’eau et apportent un abri et de la nourriture aux animaux.

Une dizaine de test sont menés sur d’autres espèces invasives de bord de cours d’eau par le syndicat mixte : la Canne de Provence, l’Ailante, le Buddleia, le Mimosa etc.

L’opération est inscrite au programme de travaux d’entretien et de renaturation du Gapeau et de ses affluents (2016-2021) et soutenue par l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse et la Région SUD.

Afin de sensibiliser la population un panneau de communication est installé au pied du site.

Panneau de sensibilisation sur la Renouée du Japon à Solliès-Pont
Mise en place du géotextile coco

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Pourquoi la Renouée du Japon pose-t-elle problème ?
    • ses racines appelés rhizomes sécrètent des substances toxiques pour les autres plantes,
    • sa croissance est très rapide (1 à 8 cm par jour),
    • elle se dissémine très facillement : en moins de 10 jours, un fragment de 1 cm a déjà des racines
    • les moyens de lutte sont limités.
Renouée du Japon à Solliès-Pont
Renouée du Japon

 

Exercice inondation à Pierrefeu-du-Var

Lundi 4 février s’est tenu l’exercice de simulation de crise inondation à la mairie de Pierrefeu-du-Var. L’objectif était de pouvoir tester l’opérationnalité du Plan Communal de Sauvegarde (PCS) et permettre aux élus et personnels communaux de s’entraîner à la gestion d’un épisode d’inondation.

L’exercice a mobilisé également d’autres acteurs de la gestion de crise : pompiers, gendarmes, agents du Département pour la gestion des routes, personnels de l’aérodrome Cuers-Pierrefeu et de l’Hôpital Henri Guérin. L’articulation et la communication entre ces différents acteurs et la coordination de leurs opérations ont ainsi pu être testées durant l’exercice, animé par le bureau d’études RISCRISES.

Cette action, menée dans le cadre du Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) du Gapeau sera renouvelée en mars sur la commune de Collobrières, puis sur quatre autres communes d’ici la fin de l’année 2019 : Carnoules, Solliès-Pont, Solliès-Toucas et La Crau.

L’exercice a fait l’objet d’un reportage audio effectué par la radio RCF. et d’un reportage vidéo par France 3 .

Retrouvez également l’article publié par Var Matin le 06 février.

Les premiers repères de crue posés !

Les premiers repères de crue ont été posés par la commune de Carnoules. Ils permettent de sensibiliser la population au risque d’inondation, en indiquant les niveaux atteints par les eaux lors d’épisodes historiques d’inondation ou de ruissellement.

Sur Carnoules, 3 repères ont ainsi été installés. Ceux de l’écluse St Victor et du chemin de la Fontaine de l’Ile témoignent de la crue de la Font de l’Ile du 2 décembre 2005. Le repère situé avenue Pierre Semard témoigne lui d’un phénomène important de ruissellement survenu le 21 octobre 1999.

39 autres repères ainsi que des panneaux d’information sur les inondations seront prochainement installés sur les autres communes du bassin versant du Gapeau.

Le SAGE est adopté par la CLE le 18 décembre 2018

Article paru dans var matin le jeudi 20 décembre 2018

Après 3 années de travail et 62 réunions de concertation, le SAGE du bassin versant du Gapeau est adopté par la CLE le 18 décembre 2018. Ce programme ambitieux contient 59 dispositions à mener en 6 ans pour un montant total estimé à 48 millions d’euros et 8 règles à mettre en application en faveur de la ressource en eau, des milieux aquatiques et de la politique de prévention des inondations.

 

3e campagne d’entretien des cours d’eau en cours

Les travaux d’entretien ont débuté le 10 septembre 2018 et se termineront au printemps 2019 (mars/avril).

Les intempéries de l’automne ont retardés la mise en œuvre des travaux car l’accès au cours d’eau s’est avéré difficile.

A ce jour, 32 km de cours d’eau ont été entretenus. Il reste 72 km de rivière à entretenir avant le mois d’avril 2019.

Carte de l’avancement des travaux d’entretien – Année 3 (2018/2019) – Déc 2018

Les travaux sont inscrits dans un programme pluriannuel dont l’objectif est d’améliorer la fonctionnalité naturelle des cours d’eau. Ces travaux concernent la 3e campagne d’intervention (2018/2019).

Le Syndicat Mixte va aussi mettre en place cette année, 15 sites pilotes pour le traitement d’espèces invasives de bord de cours d’eau. L’objectif  est de tester des techniques pour réduire l’implantation de la Renouée du Japon, de la Canne de Provence, de l’Ailante, du Mimosa, etc.

Les travaux sont réalisés par deux entreprises spécialisées:

  • La SN Provençale d’environnement intervient sur le Gapeau et ses affluents
  • La SNEP Dos Santos intervient sur le Réal Martin et ses affluents

Plus d’informations : Ici

Photos des travaux

Exercices de simulation de crise inondation

Le Syndicat Mixte du Bassin Versant du Gapeau organisera en 2019 six exercices communaux de simulation de crise inondation dans les communes de Pierrefeu-du-Var, Collobrières, Carnoules, Solliès-Pont, Solliès-Toucas et La Crau.

Ces « entraînements » (tel que présentés par le bureau d’études) permettront de tester l’opérationnalité des Plans Communaux de Sauvegarde (PCS), en salle mais également sur le terrain.

La prestation qui consiste notamment à préparer le scénario de l’exercice puis à l’animer le jour J, a été confiée au bureau d’études RISCRISES basé à Alès. Cette action est menée dans le cadre du PAPI d’intention du Gapeau.

Le 30 novembre 2018 s’est tenue la réunion de démarrage en présence des représentants des six communes concernées (voir l’article paru sur le site internet de la commune de Pierrefeu-du-Var).

Le premier exercice devrait se tenir dès le 1er trimestre 2019 à Pierrefeu-du-Var.

Permanences publiques – Programme complémentaire d’entretien des affluents du Gapeau

Afin de compléter le programme d’entretien établi en 2016, le Syndicat Mixte du Bassin Versant du Gapeau a missionné le cabinet d’étude GERECO pour l’élaboration d’un programme complémentaire d’entretien et de renaturation des affluents du Gapeau.

Dans le cadre de cette étude, et en particulier de la phase d’état des lieux, une démarche participative est demandée sous la forme de permanences publiques. Celles-ci seront tenues dans chacune des communes concernées par cette étude :

  • Méounes – la Lône : le mardi 25 septembre 2018 de 17h30 à 19h30, à la mairie de Méounes
  • Belgentier – Vallon de la Renarde et Vallon de l’Escride : le mercredi 26 septembre 2018 de 14h30 à 16h30, à la Communauté de Communes de la Vallée du Gapeau
  • Solliès-Pont – Ruisseau Sainte-Christine et Sainte-Maïsse : le mercredi 26 septembre 2018 de 14h30 à 16h30, à la Communauté de Communes de la Vallée du Gapeau
  • Signes – le Raby : le jeudi 27 septembre 2018 de 17h30 à 19h30, à la mairie de Signes
  • Carnoules – La Font de l’Île : le lundi 08 octobre 2018 de 17h30 à 19h30, au foyer des anciens à Carnoules
  • Puget-Ville – Le Grand Vallat : le mardi 09 octobre 2018 de 17h30 à 19h30, à la mairie de Puget-Ville
  • Hyères –  Le Vallon de Valbonne et l’Estelle : le jeudi 04 octobre de 17h30 à 19h30, à la mairie des Borrels
  • Pierrefeu – Le Traversier : le mercredi 10 octobre 2018 de 17h30 à 19h30, à la salle Graziani

L’objectif de ces permanences publiques est de communiquer auprès des riverains sur la démarche de l’étude et de collecter les informations utiles à l’état des lieux.

Ces entretiens auront pour but le partage des connaissances locales, mais aussi l’évocation  des attentes et des craintes des locaux.

Quelles informations pouvez-vous apporter ?

  • Avez-vous connaissance :
    • de secteurs d’érosions problématiques sur la commune ?
    • de zones particulières et régulièrement inondées ?
    • de zones où la végétation rivulaire est largement dégradée ?
    • de points de pollutions importants au niveau des cours d’eau ?
    • d’espèces (faune et flore) menacée sur votre secteur ?
    • d’espèces (faune et flore) exotiques et envahissantes ?
    • de zones humides particulières (mares, roselières, étang…)
    • de zones de loisirs préférentielles le long des affluents à l’étude (site de baignade, autres activités…)
    • Toute autre information relative aux affluents et liée à l’intérêt général ?

 

La concertation préalable du SAGE

La concertation préalable a pour but d’informer le public sur le déroulement du projet de SAGE, de recueillir son opinion et de répondre à ses interrogations. C’est une étape réglementaire qui vient compléter la concertation réalisée entre les différents usagers de la ressource participant à la Commission Locale de l’Eau.

La concertation préalable s’est déroulée du 27 août 2018 au 19 septembre 2018.

Pour plus d’informations, consultez la page dédiée à la concertation préalable du SAGE.

La concertation préalable

La concertation préalable a pour but d’informer le public sur le déroulement du projet de SAGE, de recueillir son opinion et de répondre à ses interrogations. C’est une étape réglementaire qui vient compléter la concertation réalisée entre les différents usagers de la ressource participant à la Commission Locale de l’Eau.

La concertation préalable s’est déroulée du 27 août 2018 au 19 septembre 2018.

Pendant cette période, les documents suivants ont été mis à disposition du grand public:

Des réunions publiques ont eu lieu :

  •  Le lundi 17 septembre 2018, à Pierrefeu-du-var (salle André Malraux), de 18h à 19h.
  •  Le mardi 18 septembre 2018, à Hyères (Salle de l’Espace nautique, Port de Hyères), de 18h à 19h.
  • Le mercredi 19 septembre 2018, à Solliès-Pont (Salle du Conseil communautaire, siège de la Communauté de communes Vallée du Gapeau), de 18h à 19h
  • Le diaporama présenté en réunion publique est accessible sur le lien suivant: PPT